Le Volcryn

le-volcryn-george-r-r-martinAuteur : George R.R. Martin

Éditeur : ActuSF, collection Perles d’Épice

4° de couverture :

Les légendes parlent d’une race d’extraterrestres fabuleuse parcourant lentement l’espace, aux manettes de gigantesques vaisseaux à l’apparence de cités d’ombre…

Moi, Karoly d’Branin, je leur ai voué ma vie, et mes inlassables recherches m’ont enfin permis de les localiser. Avec mon équipe, nous avons embarqué à bord de l’Armageddon, vaisseau du commandant Royd Eris. Et dans peu de temps, les volcryns seront enfin à notre portée.

Mais en attendant, l’ambiance est de plus en plus pesante entre nous… Royd Eris refuse d’apparaître physiquement, préférant user d’hologrammes et de communicateurs muraux … Et Thale Lasamer, notre télépathe, fait état d’une menace sourde et mystérieuse…

Peu importe ! Mes volcryns sont tout proches, et je ne les laisserai pas filer !

Quinze ans avant le mythique Trône de fer, George R.R. Martin, inlassable conteur multi-primé (Hugo, Locus et Nebula) publiait Le Volcryn. Ce court roman mêlant avec brio science-fiction, mystère et thriller remporte le prix Locus de la novella en 1981 avant d’être adapté au cinéma. Aujourd’hui de nouveau disponible, il ravira les amateurs de space opera et d’huis clos oppressants.

Source : http://www.editions-actusf.fr

Mon avis :

Je n’avais encore jamais lu George Martin. Je connais bien entendu Le Trône de Fer, mais sous forme de série, et j’ai prévu de la redécouvrir sous sa forme littéraire. J’étais donc curieuse de voir le travail de cet auteur dans un autre genre et sous la forme d’une novella. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, je n’y suis donc pas allée avec des a priori.

Il m’a été difficile au début d’accrocher au récit, à la fois parce que celui-ci est lent, mais aussi parce qu’il intègre beaucoup de personnages ayant des caractéristiques propres qu’il est nécessaire d’avoir en tête pour comprendre toutes les situations. Mais cela n’a pas duré longtemps, car après quelques pages et plusieurs interventions des personnages, on s’attache à eux et on est complètement immergé.

L’ambiance tout au long de la lecture est très pesante. En tant que lecteur, nous sommes placés au même niveau que les membres de l’équipage quant aux informations sur le capitaine du vaisseau. Nous pouvons donc y aller de nos propres théories, doutes et autres. Une fois imprégné de l’histoire, le récit est prenant jusqu’au bout.

J’ai trouvé la conclusion très belle, mais je ne saurais dire pourquoi cela m’a laissé comme un sentiment d’insatisfaction, comme si l’histoire n’était pas finie, qu’il manquait quelque chose. Mais ce sentiment est probablement dû au fait que j’étais très prise dans l’intrigue et que cette attente de savoir qui sont ces fameux Volcryn, une fois satisfaite, m’a laissé un sentiment de vide.

Je ne saurais trop vous conseiller cette novella qui se lit rapidement et est empreinte d’émotions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s