Les soupirs de Londres (tome 1) – Le manoir des immortels

les-soupirs-de-londres,-tome-1---le-manoir-des-immortels-52101-250-400Auteur : Ambre Dubois

Éditeur : Éditions du Petit Caveau

4° de couverture

Londres, 1888. La ville est secouée par les épouvantables crimes de Jack l’Éventreur. Dans la petite communauté vampirique locale, dirigée par le ténébreux Rodrigue, l’on se pose des questions. Le tueur serait-il l’un d’eux ? La belle Stella, reconnue pour ses étonnants pouvoirs occultes, va être chargée de mener l’enquête auprès d’une curieuse famille bourgeoise, les Heartavy.

Finira-t-elle enfin par découvrir la terrible vérité ?

Avec ce premier roman prometteur, Ambre Dubois revisite une légende historique au sein d’un récit vampirique réussi, qui foisonne de rebondissements et de personnages surprenants. À découvrir…

Mon avis

Je tiens à remercier les Éditions du Petit Caveau pour ce Service Presse. 🙂

Le récit se déroule à Londres en 1888. La ville est aux mains de la peur à cause de multiples meurtres sanglants commis sur des prostituées. L’état dans lequel sont retrouvées les victimes amène la presse londonienne à surnommer leur auteur l’Éventreur. Au sein de cette même ville vit une communauté vampirique qui souhaite de plus en plus trouver l’auteur de ces crimes. Pourquoi ? Parce que certains détails (comme d’étranges morsures…) pourraient attirer l’attention sur elle. Ce que ces vampires ne souhaitent pas, bien évidemment. Le prince Rodrigue décide donc d’envoyer ses disciples à différents points stratégiques avec pour mission de résoudre cette enquête qui n’a déjà que trop duré pour être l’œuvre d’un simple humain… C’est ainsi que Stella se retrouve au sein de la famille Heartavy afin d’étudier le cas de leur unique fils. C’est elle que nous suivons tout au long du livre et qui en est la narratrice.

Stella est un personnage fascinant. Elle a du caractère mais est assez maligne pour étudier une situation avant d’agir, ce qui fait d’elle une bonne enquêtrice. Elle est également très têtue et ne laisse jamais une question sans réponse. Ce qui fait d’elle un personnage important est son don tout particulier pour la sorcellerie. Même si elle semble souvent le minimiser car « elle pratiquait déjà en tant qu’humain » on ressent vite qu’elle a en partie gagné le respect de ses semblable grâce à lui. Ce qui m’a beaucoup touchée, c’est qu’elle semble avoir gardé une part d’humanité. Elle ne se laisse pas dominer par sa nature et semble vouloir vivre le plus simplement possible (enfin autant que sa condition le lui permet bien sûr).

D’autres personnages importants, appartenant à la communauté vampirique, l’entourent tout au long de son épopée. Il y a, tout d’abord, le jeune Corwin. C’est un tout jeune vampire qui a du mal à se faire à sa nouvelle condition. Comment accepter de devenir un monstre quand votre créateur vous a laissé dans une vulgaire écurie livré à vous-même avant que votre transformation ne soit achevée ? Il est ce qui se rapproche le plus d’un petit frère pour Stella. Elle l’apprécie beaucoup et veut le protéger pour qu’il garde cette part d’humanité en lui qu’elle aime tant. Mais sa jeunesse fait également de lui une cible facile… L’autre personnage emblématique est Drake. Ah Drake ! Que dire de lui ? Il est aussi insupportable qu’attirant. Il s’agit d’un vampire puissant qui agace au plus haut point Stella. Il est très charismatique et mystérieux. Pour ma part, mon avis sur lui n’a fait que changer tout au long de ma lecture.

Le récit est particulièrement prenant. Tout au long de ma lecture j’ai élaboré des théories sur le fin mot de l’enquête sans jamais arriver à trouver le bon. L’auteur parvient à nous tenir en haleine jusqu’au bout, et à tisser un canevas complexe, qui se dénoue petit à petit, au sein duquel tous les éléments de l’enquête finissent par prendre sens. Le choix de mettre Stella comme narratrice qui s’exprime à la première personne nous rend très proches d’elle et nous amène à vouloir l’aider. L’ambiance de cette époque est également très bien dépeinte et nous immerge totalement.

J’ai adoré cette lecture et ai hâte de lire la suite.

Publicités

Une réflexion sur “Les soupirs de Londres (tome 1) – Le manoir des immortels

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s