Vampires en toute intimité

affiche vitsRéalisateurs : Jemaine Clement, Taika Waititi

Synopsis

Comment fait-on quand on est vampires depuis des siècles et qu’on doit discrètement vivre en coloc en 2015 dans la banlieue de Limoges ? C’est ce que nous propose de découvrir une équipe de documentaire, en partageant l’intimité d’une bande de potes suceurs de sang ! Geoffroy, Miguel, Aymeric et Bernard nous ouvrent les portes de leur cœur et celle de leur quotidien un tout petit peu complexe. Comment organiser les tours de vaisselles sur 5 siècles ? Comment rentrer en boîte de nuit en redingote et chemise à jabot ? La vie éternelle, est-ce vraiment si cool ? Doit-on forcément traiter son esclave comme un esclave ? Un humain peut-il aussi être un ami et pas un diner ? Comment éteindre un pote vampire qui a pris feu sans extincteur ? Comment dévorer une fille sans lui faire passer une trop mauvaise soirée quand même ? Comment se retenir de casser la figure à JC, apprenti vampire super sympa mais super pas discret ? Autant de questions auxquelles ils n’ont pas forcément les bonnes réponses !

Mon avis

Sous la forme d’un documentaire, nous suivons cinq vampires colocataires qui vivent dans la banlieue de Limoges. Ce documentaire nous montre des personnages très atypiques. On se rend compte des difficultés que rencontrent les vampires à vivre ensemble, celles à passer inaperçus dans la société actuelle et surtout à s’adapter à la société quand on ne vit que la nuit et qu’on est en partie déconnecté de celle-ci. Pas facile tout ça. D’autant plus quand on vit dans une petite ville de province comme Limoges. Eh oui si on vit dans une grande capitale qui ne dort jamais l’adaptation ne se fait pas de la même façon.

vits3

Alors, tout d’abord, je tiens à dire que j’habite Limoges et, même si c’est sous couvert d’humour, l’image qui est dépeinte de la ville ne m’a pas plu. Bon ça c’est dans la VF, les traducteurs ont dû se faire plaisir, car dans la VO la ville est Wellington et il n’y a pas une telle moquerie vis-à-vis des « bouseux de la campagne ». Mais dans cette VF, on ressent le mépris qu’il existe depuis toujours entre grandes et petites villes. Bon c’est un classique mais même quand ce n’est pas Limoges je trouve ça dommage de dépeindre les petites villes comme remplies d’idiots. Bref c’était mon petit coup de gueule à ce sujet. ^^ Sinon, le fait que le film soit sous forme documentaire est très intéressant car cela donne une dynamique et une vision des choses très saccadée.

Le scénario est bourré d’humour et j’aime beaucoup le fait qu’ils aient utilisé une forme d’autodérision pour parler de thématiques morbides propres aux vampires. Le film est plein de clichés, ce qui est certainement une volonté. Il est vrai que cela lui donne une identité et que c’est clairement assumé. Après, pour moi, trop de clichés tue le cliché. C’est rigolo mais au bout d’un moment ça fait juste sourire au vu de l’absence d’originalité.

vits6

J’ai un avis assez partagé sur ce film. Je l’ai trouvé sympa mais sans plus. Il n’est pas désagréable à regardé, j’ai ri à plusieurs reprises, mais une fois que je l’ai vu je n’ai pas particulièrement envie d’y revenir. Je l’ai vu… voilà c’est fait. Il y a malgré tout des idées intéressantes, comme celle du documentaire mais il y a beaucoup d’éléments auxquels je n’ai pas accrochés et qui m’ont peut être empêchée de l’apprécier. Si vous en avez l’occasion, je vous conseille de le regarder mais n’en attendez pas trop non plus. 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s