Jeu de dames à Versailles

14206185_836488599784062_2279884104050138849_oAuteur : Virginie Platel

Éditeur : Gloriana

4° de couverture

Alors qu’elle travaille au Louvre, Elfi découvre que La Paix ramenant l’Abondance de la célèbre portraitiste de Marie-Antoinette, Élisabeth Vigée Le Brun, a disparu… Pas seulement du musée mais bien de la conscience collective. C’est comme s’il n’avait jamais existé. Aussi, lorsqu’un ami scientifique qui œuvre pour un laboratoire secret à Monaco, lui propose de tester un incroyable voyage dans le temps, Elfi y voit aussitôt l’opportunité de percer le secret de la disparition du tableau. Propulsée, en compagnie d’Inès, en plein cœur du XVIIIème siècle, elle n’aura que quelques heures pour résoudre des énigmes dont dépendent à la fois leur destin et leur survie dans le turbulent Paris de l’époque, avec Élisabeth Vigée Le Brun en personne, mais aussi dans le Versailles de la dernière reine de France… Les deux aventurières du XXIème siècle devront échapper à de multiples dangers, notamment à une menace sourde que semble tisser un ennemi invisible et rétablir une vérité entre ombres et lumières. Sauront-elles tirer leur épingle du jeu et revenir indemnes de cette aventure extraordinaire ?

Mon avis

Je tiens à remercier les Éditions Gloriana pour ce service presse.

Dès que j’ai vu passer cette parution aux éditions Gloriana, présentant un mélange entre historique et imaginaire, j’ai tout de suite voulu la lire. Une union de genres qui est, pour moi, parfaitement réussie.

vigeelebrun-paix-abondancefDans cet ouvrage, nous faisons la connaissance d’Elfi, une jeune femme dans la trentaine particulièrement cultivée. Elle travaillait au Louvre et est notamment spécialisée dans l’art du XVIIIe siècle et surtout des œuvres de la peintre Élisabeth Vigée Le Brun. Cette artiste présente un intérêt tout particulier pour l’héroïne qui est particulièrement attachée à son œuvre La paix ramenant l’Abondance, vous comprendrez pourquoi en lisant le livre. Cependant, elle a tout plaqué pour suivre son mari, Phil, dans le sud de la France. Et autant vous dire qu’elle s’en mord les doigts… Pas facile de retrouver un travail dans son domaine, et encore moins de garder le moral quand en plus on ne se sent pas soutenue par l’homme qui partage sa vie.

Alors qu’elle pense ne pas pouvoir tomber plus bas, elle fait un rêve étrange qui est suivi d’un appel de Mike, un vieil ami avec qui elle a perdu contact depuis son départ de la capitale. Celui-ci arrive comme un sauveur et lui propose de se rendre dans la société où il travaille, l’Athanor, pour un entretien d’embauche. Qu’a-t-elle à perdre ? Lors de cet entretien, que l’on peut qualifier de particulier, elle découvre la société et surtout Inès, sa future coéquipière. Toutes deux vont vivre une expérience unique qui les marquera à vie : voyager dans le temps pour retourner au XVIIIe siècle.

Virgine Platel parvient à nous transporter dans cet univers avec une facilité fascinante. Tout semble s’imbriquer de façon logique, même si cela paraît complètement fou à première vue. Elfi et Ines, qui sont au centre de toute l’histoire, sont particulièrement attachantes, chacune à sa façon. Elfi est une rêveuse, extrêmement optimiste mais pas très à l’aise pour le travail de terrain. Inès, quant à elle, est tout l’inverse, elle est un ancien gendarme et est une femme d’action qui porte un regard très détaché sur tout ce qui touche à l’art. Chacune a accepté cette mission pour des raisons personnelles. On pourrait penser que ces deux-là ne peuvent pas s’entendre, mais avec tout ce qu’elles vont vivre, des liens étroits se tissent progressivement.

J’ai adoré cette lecture qui m’a surprise de bout en bout. Tout au long, des tas de questions me sont venues. Certaines ont trouvé des réponses, d’autres non. Toute la partie du livre abordant notre époque pose très bien les bases de l’intrigue, c’est d’ailleurs cette partie qui m’a posé le plus d’interrogations. Celle qui se déroule au XVIIIe siècle, est teintée d’une aura toute particulière, l’auteur parvient à nous y transporter de façon magique. Pour ma part, j’ai eu l’impression de voir le Paris de cette époque (tel que je me l’imagine en tout cas) grâce aux multiples descriptions. Je me suis retrouvée au milieu de plusieurs intrigues qui se mêlent de façon complexe mais parfaitement maîtrisée par Virginie. J’espère vraiment qu’elle nous offrira une suite car tout cela ne fait que commencer. 😉

12920510_756509431115313_2690541730811887794_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s