Zombitions

zombitions

Auteur : Aurélie Mendonça

Éditeur : Rebelle

4° de couverture

Depuis le début de l’humanité, la fine fleur des guerrières, les Nécrocides, contrecarrent les Maîtres Zombies dans leurs plans de domination du monde.

Jusqu’à la dernière génération, les lignées de tueuses s’en sortaient plutôt bien, et aucune Apocalypse ne fut à déplorer.

Puis arriva Evangeline Rose.

Née dans une famille où se sont brillamment illustrées toutes les précédentes tueuses, Evy peine à marcher dans leurs pas. Ne devant sa survie qu’à une chance insolente, c’est pourtant sur sa génération que va peser le plan final des Maîtres. Pour son plus grand malheur, elle devra mettre de côté shopping et écriture de romans pour se consacrer à la mission qui fait d’elle une Nécrocide.

Mais allez sauver le monde avec un Microbe dans le tiroir.

Mon avis

Je tiens à remercier les Éditions Rebelle pour ce service presse.

Connaissant plus les univers de zombies sur écran, j’avais envie d’en découvrir un peu en lecture. Et je n’ai pas été déçue. Dans ce livre, nous suivons Evangeline, une jeune femme haute en couleurs qui fait partie des rares lignées de nécrocides. Elle est donc une des rares élues à devoir combattre les zombies pour permettre à l’humanité de continuer tranquillement sa route comme si de rien n’était. Mais ce destin, qu’elle n’a pas choisi, elle le vit plutôt mal et s’amuse à le tourner en dérision dès qu’elle le peut. Eh oui, elle préférerait faire tranquillement les boutiques et avoir un bon boulot dans le domaine de la mode, au lieu de ça elle risque sa vie à exploser des zombies… De quoi elle se plaint franchement ? Mais quand les choses se complexifient (et le mot est faible…) en prenant une dimension planétaire et qu’elle s’y retrouve impliquée personnellement, difficile de prendre de la distance et d’en rire.

Tout au long du livre nous la suivons avec ses émotions, ses coups de gueule, ses doutes… Evangeline est très attachante et j’ai beaucoup aimé suivre son quotidien que l’on peut qualifier d’atypique.

La façon dont l’auteur raconte l’histoire est juste super. On alterne entre le point de vue d’Evi, qu’on suit, et des extraits de journaux de nécrocides (plus précisément le sien, celui de sa mère et de sa grand-mère). Je trouvais le récit, au début, assez « léger » et drôle, mais au fur et à mesure de ma lecture j’ai senti la tension monter et le ton devenir plus dramatique. J’ai tout de suite accroché à l’histoire et le suis resté jusqu’à la fin.

Mon seul petit regret (mais ce n’est pas grand-chose) c’est qu’on ne sait pas ce que fait concrètement Evi à la fin. C’est une fin qui nous laisse plus ou moins imaginer ce qu’on veut par rapport aux éléments qu’on a tout en nous révélant le « suite » si je puis dire. Je ne suis probablement pas très claire car je ne veux rien révéler pour ne pas vous gâcher la fin. 😉 J’aime bien les fins ouvertes ou semi-ouvertes, où on ne nous donne pas tous les éléments et libre à chacun de les interpréter. Bon là, ce que je dis n’est valable que pour un événement où j’aurais voulu avoir le détail, la description de ce qu’il se passe pour Evi. Oui je suis curieuse et du coup ça me laisse avec des questions sans réponse. Grrr. ^^

Bref, il s’agit là d’une lecture que j’ai adorée et que je vous recommande grandement.

07fd6e_991e54cf12184c0da9007260ed40e4e2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s